"Au coeur de l'immense et du minuscule

Des chemins inconnus

Quelles sont les boussoles

Quand tout se ressemble ?

Lorsque le ciel n'est plus que bribes

Au milieu des branches.

C'est comme avancer dans un écrin,

De ceux qui protègent d'une lueur trop forte

Pour faire pousser les songes.

Pas une étoile,

A peine la clarté de la lune.

Et le hibou qui hulule,

Et le loup qui n'y est pas.

Ou peut-être ?

Franchir la lisière, c'est passer une porte

C'est accepter l'invisible,

L'impossible silence

Du monde du dessous.

Se sentir accompagné par ce qu'on ne sait pas

Par ce qui est tapi

Au creux de l'imaginaire.

Alors la voix du dedans

Comme unique lumière

Pour des pas en avant

Sur le tapis de terre.

Car la forêt est sûre

Et nous berce dans son monde

Pour qui entend les murmures

Dans la poésie des ombres."

 

Emilie, Carasco

 

Texte original gravé dans du bois de Chêne

Format approximatif 21x15x3cm

 

Edition limitée

4 pièces uniques numérotées

Carasco - Forêt Suspendue & Mots vagabonds

82,00 €Prix